Mission Eductour: Maroc

Durant les activités du projet “Tamkin wa Takwin”, les Eductours ont été organisé sur trois pays la France à Marseille, la Tunisie à Gabes, l’oasis de Chenini sur le tourisme solidaire, dans la région rural Djebnyana, sur le tissage Et au Maroc à Marrakech, Ait Ben Haddou, Casablanca et Rabat.

L’action au Maroc a été décidé en premier, nous devions rencontré le réseau des femmes marocaines REFAM, avec qui nous avons collaboré à l’élaboration du circuit sur le Maroc, en présence de Madame Fawzia Talout Meknassi, et aussi les personnes ressources de Citoyens de la Terre.

Le déroulement a été effectué en deux étapes, première étape visite de Dar Maalma association de femmes artisanes marocaines qui compte plus de 3000 artisanes et qui a un show room ouvert à Marrakech. Dans cette région nous avons organisé une rencontre avec les artisanes animée par Madame Karima Ouahcine membre de femmes en communication, parole aux femmes artisanes. Pendant cette rencontre les artisanes ont pu échanger sur leurs différentes difficultés ainsi que sur leur travail et activités, nous avons visité une association activant à Marrakech dans la formation et l’accompagnement des femmes.

Les artisanes ont profité aussi pour visiter Djamaa lefna l’attraction de la ville.

Nous nous sommes dirigé, par la suite vers Ait Benhaddou ou nous avons visité les Ksour des alentours, et le salon de thé des femmes de la régions qui ont aussi créé un restaurant solidaire, ou les femmes se relèvent un pour la réception et la restauration des touristes. Ait benhadou était la visite qui permit de voir l’autonomisation des femmes rurales en montagne

Nous avons pendant le séjour logé dans un gîte qui s’appelle chez Khadidja, une belle maison construite en respectant l’écosystème où les propriétaires ont construit un four en terre ou les femmes du village viennent cuire leur pains.

Comme prévu par le programme nous avons visité l’association des femmes tisseuses, crée par Fatima Meghnissi, les tisseuses ont échangé entre elles sur leurs expériences respectives, elles gratifièrent par la suite nous d’une démonstration de leur travail et du chant de cette région : Tazenakhat.

L’étape suivante consistait en la visite de Casablanca, la capitale économique du Maroc, afin de voir comment les produits sont vendus dans le souk et comment se fait la valorisation du savoir faire marocain.

L’étape final était consacrée à la visite du musée de l’abeille à Rabat, dans un village totalement dédié à l’artisanat dans la capitale Marocaine. Où tous les métiers sont valorisés, essentiellement l’abeille qui est une source de soin et de vie dans les zones rurales.

Ce grand tour du Maroc a permit au artisanes de visiter plusieurs régions rurales et touristiques qui mettent en valeur les produits du terroir, et les activités du tourisme solidaires sur place. ainsi que des échanges et du tourisme qui leurs ont donné des idées et de la motivation pour continuer à améliorer leurs produits.