Djahida HOUADEF est née le 1er avril 1963 à N’gaous dans les Aurès où son cheminement artistique commence. Elle est diplômée des Écoles, Nationale et Supérieure, des Beaux- arts d’Alger et a longtemps pratiqué l’enseignement de l’art dans les lycées et les écoles privées de la capitale. Elle a également animé un atelier d’art plastique pour enfants au Musée National des Beaux-arts de 1987 à 2011. La peinture de Djahida HOUADEF est un éternel autoportrait, une succession d’images alliant nature, ornements intérieurs et traditions. Elle peint et dépeint l’intimité de ces mondes intérieurs gérés par des femmes, en contraste au domaine extra-muros masculin. Autant de fragments d’une enfance Aurassienne. Ainsi, elle aborde la femme, mais également l’enfance de par ses minutieux coups de pinceau aux couleurs franches et ingénues ; les silhouettes sont graciles mais généreuses, la nature est abondante de faune et de flore aux aspects féeriques. L’on se retrouve devant l’œuvre aboutie d’une coloriste qui maîtrise son sujet. Son travail est un processus de perpétuelle recherche et de repoussement des limites de l’imagination. Il est empreint de méticulosité dans l’exercice de diverses techniques dont le collage ; en somme une expression poétique par la couleur. La carrière de Djahida HOUADEF est étoffée par diverses distinctions, ses œuvres sont exposées dans des musées et font partie de nombreuses collections privées à travers le monde. Elle a à son actif une multitude d’expositions individuelles et collectives dans différentes villes algériennes mais sa renommée s’est aussi étendue à l’étranger dans le cadre d’expositions au Maroc, Tunisie, Émirats Arabes Unis, France, Espagne, Grèce et États Unis.

Laisser un commentaire