“Femmes, ruralité et diversité de territoire” Nassima, Nacera, Meriem et Rekia (2)

Nacera, 49 ans,

créatrice de la marque

-les épices mamie-

Nacera, 49 ans, travaille avec ses filles et ses sœurs pour améliorer les produits de leur jardin, elle a décidé de créer la marque les épices mamie et attend d’avoir sa carte d’artisane.

Nacera travaille sur deux parcelles de terrain, l’une où elle vit avec son mari, qui possède 60 Oliviers sur 10 hectares et l’autre est celle de ses parents en grande Kabylie. Ils commencent d’ores et déjà à emballer et commercialiser leurs produits, un véritable travail d’équipe, Son mari l’aide dans ses déplacements et ses filles dans le développent de leurs activités : épices, olives, huile et préparation de fromage, après avoir suivi une formation avec l’association des femmes rurales.

Les champs de Nacera et son mari sont traités généralement avec des produits naturels mais pour certaines cultures, ils ont recours à des produits chimiques, ce qui implique d’être bien équipé pour éviter les risques de santé. Une cellule rurale, est aussi en cours de réalisation à cet effet pour sensibiliser les femmes rurales quant au cancer du sein et de l’utérus. Beaucoup de femmes de la région, malheureusement, souffrent de ce mal.

Nacera, 49 ans, créatrice de la marque
-les épices mamie-

La directrice de recherche sociologique nous a expliqué que des études et recherches seront bientôt menées sur les pesticides qui mettent en danger la vie des femmes et des hommes ainsi que leur activité d’agriculture.



Vous pouvez visiter la ferme Nacira à Seddouk